Skip to main content
Il semble que vous utilisez Internet Explorer 11 ou une version antérieure. Ce site Web fonctionne mieux avec les navigateurs modernes tels que les dernières versions de Chrome, Firefox, Safari et Edge. Si vous continuez avec ce navigateur, vous pouvez vo

Mise en valeur et impact de la recherche: Indicateurs d'impact d'un chercheur ou d'une chercheuse

Indice h (h-index)

Développé en 2005 par J.E. Hirsch, l'indice h sert à calculer la productivité et l'impact d'un chercheur ou d'une chercheuse à partir du nombre de citations.

Comment le trouver dans Scopus ?

  1. Ouvrez Scopus, sélectionnez la recherche « Auteur » et tapez votre nom.
     
  2. Sélectionnez le profil qui vous correspond en cliquant sur votre nom.
     
  3. Cliquez sur View h-graph pour obtenir plus de détails.

À noter : Scopus détermine l'indice h automatiquement. Il est donc important d'associer toutes vos publications à votre nom. Pour ce faire, utilisez la fonction « Edit Author Profil » (en haut à droite de votre page de profil).

Comment est-il calculé ?

L'indice h correspond au nombre h d'articles ayant été cités au moins h fois. Les articles sont ordonnés en fonction du nombre de citations reçues.

Exemple 1
Numéro d'article Nombre de citations
1 10
2 5
3 4
4 0
5 0
Exemple 2
Numéro d'article Nombre de citations
1 100
2 100
3 100
4 100
5 100

Dans l'exemple 1, l'indice h est de 3, puisque 3 articles ont été cités au moins 3 fois, et ce, même si la personne a publié un total de 5 articles et qu'un de ses articles a été cité 10 fois.

Dans l'exemple 2, l'indice h est de 5, puisque 5 articles ont  été cités au moins 5 fois, et ce, même si toutes les publications ont été citées 100 fois.

Limites spécifiques

  • Il est tributaire de l'indexation de Scopus, qui contient peu d'articles publiés avant 1996;
     
  • Les types de documents autres que les articles et quelques conférences publiées ne sont pas comptabilisés dans son calcul;
     
  • ll ne prend pas en compte les pratiques d'auteurs qui varient en fonction des disciplines; 
    Par exemple, le nombre d'auteurs est généralement plus élevé en sciences de la santé qu'en sciences humaines. De plus, l'ordre des auteurs dans les publications en sciences pures et en santé témoigne de l'importance du travail réalisé par chaque individu. Ces éléments ne sont pas considérés dans le calcul.
     
  • Un nombre plus élevé de publication génère un indice h potentiellement plus élevé, mais le nombre de publication est influencé, entre autres, par l'âge de l'auteur ou de l'autrice, ses collaborations, le type de document publié (un livre vs un article) et le champ disciplinaire (on publie davantage en sciences de la santé qu'en santé animale, par exemple).
     
  • Il ne prend pas en compte la provenance des citations (ex. une citation provenant du périodique Nature vs un périodique moins connu).

Indicateurs de Google Scholar

Google Scholar fournit des indicateurs pour les articles, mais aussi pour les chercheurs et les chercheuses. Ils renseignent sur : 

  • le nombre total de citations;
  • l'indice h (nombre h d'articles ayant été cités au moins h fois);
  • l'indice i10 (nombre d'articles qui ont été cités au moins 10 fois);
  • les autres indices complémentaires.

Attention : Ces indicateurs seraient de faible qualité, puisque Google Scholar est un moteur de recherche qui moissonne des sites Web, contrairement à une banque de données qui indexe des revues selon certains critères. Ainsi, on retrouve dans Google Scholar :

  • des erreurs de citation;
  • la présence de doublons;
  • des erreurs d'attribution liées à la difficulté de désambiguïser les noms;
  • des documents scientifiques et non scientifiques.

Il est recommandé de considérer davantage les indicateurs des banques de données comme Scopus, lesquels comportent moins de biais de calcul.