Skip to main content

Savoirs UdeS: Revues prédatrices

Qu'est-ce qu'une revue prédatrice?

Les revues prédatrices sont des revues frauduleuses qui envoient des courriels de masse offrant de publier vos articles en libre accès moyennant un certain montant d'argent, et dont les services d'édition ou de révision par les pairs sont minimaux, voir inexistants. 

Caractéristiques des revues prédatrices

Voici quelques caractéristiques des éditeurs de revues prédatrices:

  • Ils envoient des courriels de sollicitation pour la soumission d'articles;
  • Proviennent souvent de pays émergents;
  • Les membres du comité éditorial ne sont pas toujours clairement mentionnés ou, s'ils le sont, leur expertise ne l'est pas;
  • Le titre de la revue n'est pas en adéquation avec les sujets traités dans les articles;
  • Des frais sont réclamés pour la soumission de l'article.

Pour une liste plus complète, consulter cette page web.

Ressources pour identifier les revues prédatrices

Listes de Beall

Ces listes d'éditeurs de revues prédatrices ont été créées par le bibliothécaire Jeffrey Beall. Elles ne sont plus mises à jour depuis janvier 2017, mais il est possible de consulter les versions archivées:

Comment choisir et évaluer une revue scientifique

Voici un document rédigé par Josée Toulouse, bibliothécaire à la Bibliothèque des sciences de la santé de l'Université de Sherbrooke, qui énonce des critères pour la sélection d'une revue scientifique, ainsi que des points à surveiller pour identifier les revues prédatrices.


Il peut être intéressant de vérifier si une revue est membre d'un organisme tel que le Committee on Publication Ethics (COPE). Cet organisme fourni des conseils aux éditeurs de revues en matière d'intégrité et d'éthique de la recherche. Tous les membres de COPE sont invités à respecter les principes établis par l'organisme.

Comment trouver une revue de qualité qui publie en libre accès?

Consulter le Directory of Open Access Journal (DOAJ), un répertoire de revues de qualité publiant en libre accès.

Vérifier que la revue est indexée dans une banque de données importante. Cette information peut être obtenue en consultant le Ulrich's Periodical Directory.

Vérifier si la revue possède un facteur d'impact (Journal Citation Reports), un Eigenfactor (http://www.eigenfactor.org/) ou son SCImago Journal Rank (Scopus).

Voici des outils qui évaluent le niveau d'ouverture (coût, droit d'auteur, accès, etc.) des revues en libre accès. Ils peuvent être utiles pour le choix d'une revue de qualité.

Documents consultés

Beall, J. (2012). Criteria for Determining Predatory Open-Access Publishers (2nd edition). Document accessible à l'adresse: https://scholarlyoa.files.wordpress.com/2012/11/criteria-2012-2.pdf

CARL-ABRC. (2015). Comment repérer et éviter les éditeurs prédateurs : notions élémentaires pour les chercheurs. Document accessible à l'adresse: http://www.carl-abrc.ca/doc/predatory_pubs_primer-f.pdf.

Ediqo. (s.d.). 8 Indicators of a Reputable Open Access Journal. Accessible à l'adresse: https://www.ediqo.com/blog/8-indicators-of-a-reputable-open-access-journal/.

Fovet-Rabot, C. (2017). Éviter les éditeurs prédateurs (predatory publishers), en 5 points. Montpellier: CIRAD. Accessible à l'adresse: http://url.cirad.fr/ist/editeurs-predateurs